Avis RH : pour ou contre le télétravail ?

Accueil » Actualités » Vie au Bureau » Avis RH : pour ou contre le télétravail ?

La mise en place du télétravail permet aux collaborateurs de travailler en dehors des locaux de l’entreprise.

La France commence (doucement) à rattraper son retard concernant cette pratique. En effet, cette tendance s’est beaucoup développée dans nos entreprises ces dernières années.

La mise en place du télétravail est-elle vraiment gagnante pour le salarié comme pour l’employeur ? Voici les avantages et les limites que présente cet enjeu RH :

pour ou contre le télétravail

LES AVANTAGES 

Pour l’employeur :

Une meilleure productivité
Chez eux, les salariés sont plus concentrés ! Ils ne sont pas (ou moins) soumis aux distractions de la vie de bureaux : bavardages entre collègues, pauses cafés, réunions sans importance…

Une plus forte implication
Le télétravail est perçu comme une preuve de confiance par les collaborateurs. Motivés par cet avantage qu’on leur octroie, les télétravailleurs sont plus autonomes, plus responsables et plus impliqués dans leurs missions.

Une réduction des coûts
Lorsqu’un nombre important de salariés travaille à distance, l’entreprise peut faire des économies en termes de locaux, d’électricité, de chauffage et de matériel.

Une meilleure mobilité
En autorisant les collaborateurs à travailler à distance, l’entreprise s’offre la possibilité d’embaucher des talents partout dans le monde !

Moins d’arrêts maladie
Les collaborateurs qui font du « home-office » évitent les virus qui circulent entre collègues. Ils sont donc moins souvent malades.

Un atout stratégique
Le télétravail est un atout dans le cadre d’une stratégie de fidélisation. En effet, les salariés des entreprises proposant le télétravail restent généralement plus longtemps. Et à l’embauche la perspective de pouvoir travailler à distance permet d’attirer les meilleurs talents.

Pour le collaborateur :

Plus de flexibilité
Le collaborateur devient plus libre et plus indépendant. Il s’organise en fonction de sa vie de famille, de ses loisirs et de ses contraintes personnelles.

Plus de mobilité
Le collaborateur peut travailler d’où il veut ! Dans son jardin lorsqu’il fait beau, depuis son lit en cas de gros rhume, dans un café pour changer un peu d’environnement…

Moins de trajets
Le télétravail permet de mettre fin aux fatigants trajets dans les transports en commun ou aux soirées coincées dans les embouteillages ! Le télétravailleur bénéficie donc d’un gain de temps et de confort.

Une réduction des coûts
Le salarié réduit ses coûts liés au transport (carburant, péage, abonnement aux transports en commun, etc.).

Moins de stress
Le télétravailleur est moins soumis au stress que peut générer les longues journées dans les bureaux de l’entreprise (nuisances sonores, transports, retards, pause déjeuner express…)

LES LIMITES

Pour l’employeur :

Une pratique pas toujours possible
Pour de nombreuses entreprises, ce mode de travail n’est pas envisageable par rapport à leur organisation ou secteur d’activité.

Une culture d’entreprise moins présente
Les valeurs, l’image et l’ambiance que l’entreprise souhaite véhiculer sont plus difficiles à intégrer par les télétravailleurs qui ne « baignent » pas dans l’environnement de l’entreprise au quotidien.

Moins de contrôle
Il peut être difficile pour un manager de mesurer la productivité ou de réaliser un suivi précis des tâches de ses télétravailleurs.

Une communication plus limitée
Malgré les outils disponibles, la communication à distance est forcément plus limitée entre les collaborateurs. Il est plus difficile de maintenir une bonne dynamique au sein d’une équipe.

Pour le collaborateur :

Des profils inadaptés
Le télétravail ne convient pas à tous les profils. Pour travailler à distance efficacement, le collaborateur doit avoir un bon sens de l’organisation et parvenir à s’imposer un rythme de travail.

Le risque de trop travailler
Le télétravail a tendance à effacer la frontière entre vie privée et vie professionnelle. Dans ces conditions, le risque est que le salarié ne compte plus ses heures et travaille beaucoup plus d’heures que s’il travaillait au sein des locaux professionnels.

Un sentiment d’isolement
La pratique du télétravail limite les contacts humains et la solitude quotidienne peut être lourde à porter. Par ailleurs, le salarié peut finir par se sentir « mis à l’écart » de l’ensemble de l’organisation.

L’importance du cadre de vie
Le lieu de vie du salarié n’est pas toujours adapté à la pratique du télétravail (manque de place, environnement bruyant…).

Le manque de matériel 
Certains postes nécessitent des outils de travail (scanner, imprimante, support technique ou informatique…) que le salarié n’a pas forcément à disposition chez lui.

Alors, pour ou contre le télétravail ?

 

Par : Clémentine Gruet
Crédit photo : @arnelhasanovic

Posté dans Vie au Bureau le .