Bien-être au travail : osez la sieste !

Accueil » Actualités » Vie au Bureau » Bien-être au travail : osez la sieste !

À l’heure de l’optimisation du bien-être des collaborateurs, nous entendons de plus en plus parler de la sieste au travail et de ses bien-faits. Zoom sur cette pratique et sur les moyens de parvenir à récupérer de l’efficacité au bureau.

Faire la sieste au bureau

La démocratisation de la sieste au travail

Depuis des années la sieste au travail n’était pas forcément bien vue et faisait même honte. Aujourd’hui, les mentalités à ce sujet changent, notamment en France où les employeurs l’acceptent peu à peu, comparé à la Chine ou au Japon où celle-ci est carrément inscrite dans le code du travail. Certaines grandes entreprises françaises avant-gardistes se mettent d’ailleurs à l’aménagement d’espaces de repos, de salles de sieste, dans un but bien précis : améliorer la qualité de vie au bureau et la productivité des employés.

Une étude de la NASA démontre que la sieste augmente la créativité et la productivité de 35 %, accroît les capacités d’apprentissage et diminue les risques d’accidents du travail ou de la circulation. Si plus d’un Français sur trois se dit en déficit de sommeil et que celle-ci permettrait de rebondir plus facilement sur ses dossiers après une pause déjeuner bien copieuse, alors GO !

Comment s’y mettre ?

Attention, nous parlons bien de la micro-sieste, pas de celle qui dure 2 h le dimanche aprem devant les reportages animaliers à la télé. Cette sieste peut durer de quelques secondes jusqu’à 20 minutes maximum (au-delà vous risquez de vous assommer pour le reste de votre journée), dans la position que vous trouvez la plus confortable. Il n’y a pas de moment idéal, mais il est vrai que la sieste après le repas semble être la plus efficace. Aussi, il est important d’en parler à son employeur et d’éviter de l’a faire pendant vos horaires de travail si aucune pause non rémunérée n’a été instaurée. Vous éviterez ainsi de vous mettre à dos votre direction et de faire passer ces moments pour de la paresse.

Si vous ne disposez pas de salle de pause, faites-la sur votre bureau ou assis(e) sur une chaise, dans votre voiture ou dans les transports en commun. Le but est d’arriver à se détendre, si vous n’êtes pas à l’aise à l’endroit où vous tentez de fermer les yeux, vous aurez plus le sentiment qu’il s’agit d’une contrainte que d’un moment de détente. Si vous avez du mal à trouver le sommeil, vous pouvez aussi simplement pratiquer des exercices de respiration, de façon à ralentir votre rythme cardiaque et d’accéder à la relaxation.

Pendant les beaux jours, profitez-en, évadez-vous dans un endroit au calme, sur une étendue d’herbe.

Vous bénéficierez rapidement d’un changement notable sur votre concentration, votre mémoire, votre productivité et vous constaterez la diminution de votre stress quotidien.

Un sentiment de fierté

En plus d’être un outil de séduction et de fidélisation dans le cadre des recrutements, présenter une salle de sieste est source d’une grande fierté de la part des collaborateurs lors de visites de clients ou fournisseurs des bureaux.

 

Pause méditation d'un collaborateur

Sources : Le Monde – RSE pro.

Par : Mylène Reynaert

Posté dans Vie au Bureau le .