Les enjeux de la formation professionnelle

Accueil » Actualités » Infos RH » Les enjeux de la formation professionnelle

Depuis quelques années, l’accès à la formation professionnelle pour les collaborateurs est obligatoire. Elle permet de développer des compétences, anticiper des évolutions, mais également accéder à des niveaux supérieurs de hiérarchie. Cela peut se faire au sein d’une même entreprise ou d’une entreprise tierce.

Quels sont les objectifs de la formation professionnelle en entreprise ?

Un collaborateur en  formation

 

Le code du travail a mis en place des articles visant à encadrer légalement le droit à la formation des collaborateurs. Cette formation, qui est en partie à la charge de l’employeur, représente non seulement un plus pour les candidats qui restent à niveau, mais également pour les entreprises qui peuvent mettre ces compétences en avant.

Le collaborateur a droit à différents types de formation professionnelle :

  • Une formation dont le plan de développement des compétences est en rapport avec les besoins de l’entreprise et adapté aux évolutions du poste actuel ou d’une promotion
  • Un plan de développement des compétences en rapport avec les besoins personnels du collaborateur
  • Un plan de développement des compétences en vue d’une remise à niveau des compétences

Ces différentes formations se déroulent en fonction du profil et de la situation du collaborateur. Elles pourront être mises en place de deux manières : pendant ou en dehors du temps de travail.

Pendant les horaires consacrés au travail, elle devra être effectuée dans :

  • Une plage horaire limitée et destinée à un collaborateur en fonction des accords mis en place
  • Une limite correspondant au pourcentage du forfait lorsque la durée de travail est mise en place par une convention de forfait

-> La limite horaire est fixée à 2 % du forfait en absence d’accord.

Concernant les formations en dehors des horaires de travail, un accord écrit comprenant tous les tenants et les aboutissants devra être mis en place.

Les formations mises en place auront plusieurs objectifs :

  • Le collaborateur devra développer des compétences dans une démarche d’évolution professionnelle et personnelle
  • Elles auront pour but d’insérer ou réinsérer le collaborateur dans la vie professionnelle, dans le but de le mettre au niveau
  • Développer économiquement l’entreprise en mettant en avant les compétences qui y sont présentes

 

À l’issue de ces différentes formations, le collaborateur obtiendra une attestation de la part de l’entreprise. En fonction des compétences acquises ou de la formation qu’il a eue, plusieurs choix s’offriront à lui  :

  • Il aura la possibilité de réintégrer son poste de travail en gardant les mêmes attributions et qualifications
  • Il pourra également réintégrer l’entreprise avec un changement de qualification (si cela fait partie de l’accord)
  • S’il le souhaite, le collaborateur pourra démissionner de l’entreprise et rembourser les frais de formation si le contrat de travail prévoit une clause de défi-formation

Le suivi d’une formation professionnelle au sein de l’entreprise n’est pas une obligation pour le collaborateur. Ça reste son choix d’accepter ou non, de développer ses compétences en suivant une formation. Il faut savoir qu’une entreprise qui n’apprend pas est considérée comme une entreprise qui n’évolue pas. Cette règle vaut également pour les collaborateurs.

Au-delà de permettre un gain d’expertise à ses collaborateurs, la formation professionnelle permet également à une entreprise d’affiner ses compétences générales et donc d’avoir une valeur ajoutée. La formation devient donc un outil incontournable et sa mise en place permet à une entreprise un réel boost économique et professionnel.

Découvrez les derniers changements de la formation professionnelle au 1er janvier 2019.

Par : Senami Galiba

Crédit photo : Unsplash

Posté dans Infos RH le .